Soin – L’importance de connaître sa peau

Le soleil, la pollution et les années sont autant de facteurs qui font que notre peau développera tôt ou tard des tâches pigmentaires. Globalement on connaît les raisons de développement de ces fameuses tâches, on sait qu’il existe des crèmes pour les corriger et on sait ce qu’il faut faire pour les limiter.

Je qu’on sait moins, et je l’ai découvert à mes dépend tout récemment, c’est qu’il existe d’autres facteurs qui peuvent mener au développement des tâches, et aussi qu’il existe des natures différentes de tâches. On peut avoir des tâches tout d’un coup, et ce dès nos 20 ans.

MON CAS

Pas encore 30 ans, et voilà que la mélanine fait des siennes; c’est vrai que je n’ai jamais été la meilleure pour protéger ma peau du soleil, mais c’est finalement des hormones qui ont décidé de faire des problèmes.

Résultats, je me retrouve avec ce qu’on appelle un mélasma, soit des tâches symétriques plus pigmentées que la moyenne de mon visage, sur mon front. Souvent observé chez les femmes enceintes (particulièrement sujettes aux changements hormonaux), ça arrive aussi hors grossesse, notamment à cause de la pilule contraceptive au dosage inadaptée. Ci-dessous une photo de mon visage, vu sous une lumière bleue permettant de faire ressortir les dommages. On voit très bien la grosse tâche centrale sur le front (le fameux mélasma).

Le_Beauty_Spot_Soin_visage_effets_Soleil

Apparemment les femmes brunes et de type méditerranéen sont plus sujettes au mélasma. Ça varie beaucoup d’une personne à l’autre en termes de couleurs et de taille des tâches et les zones touchées sont aussi aléatoires.

Je me rassure un peu en me disant qu’il est possible que ces tâches disparaissent comme elles sont venues si j’arrête la cause (en arrêtant ou changeant de pilule). Mais en attendant, je fais mon possible pour limiter les dégâts, en revoyant ma routine beauté.

PROTÉGER À TOUT PRIX

Ennemi public numéro 1 – Le soleil
La priorité numéro 1 a tout de suite été de limiter le développement des tâches en s’appliquant à protéger ma peau des rayons UV qui intensifie le phénomène. On nous le dit, il faut appliquer une protection solaire TOUS les jours, et à presque 30 ans, je commence un peu tard, mais après tout, il n’est jamais trop tard pour bien faire non?

J’adopte donc au quotidien un écran solaire à SPF 50 ou 30 (suivant le temps) sur le visage et j’achète une vraie bonne crème solaire pour le corps, que je me promet de jeter même si le tube n’est pas terminé après l’été, pour être certaine de ne pas réutiliser l’année prochaine une crème qui n’a plus d’effets (j’ai trop souvent fait ça!).

soin_50_ans_Skinceuticals

Skinceuticals – Les soins experts
La marque américaine chouchou des professionnels du soin et de la santé de la peau se positionne depuis toujours comme une référence dans la protection de la peau et dans la prévention des dommages. C’est Skinceuticals qui a créé ma prise de conscience par rapport aux risques et conséquences des conditions extérieures sur ma peau, et c’est donc à eux que j’ai choisi de faire confiance pour revoir ma routine de soin, en espérant résoudre mes nombreux problèmes de peau du moment.

  • Sérum Phloretin CF de Skinceuticals165$ le flacon de 30 ml

ADAPTER SA ROUTINE DE SOINS

Les antioxydants
Secret d’une belle peau pour longtemps, les antioxydants protègent la peau des dommages extérieurs, aident à réparer et à renforcer la peau. Tout le monde devrait en inclure à sa routine beauté. Cela fait 3 semaines que j’ai commencer à appliquer Phloretin CF sur mon visage, et 3 semaines que je me demande pourquoi je n’ai pas fait ça avant. Le teint est plus beau, la peau plus lisse, d’apparence plus saine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Écouter sa peau
Commencer à voir si vite une différence sur ma peau m’a fait prendre conscience de l’importance d’apprendre à connaître sa peau, en identifier les problématiques, et savoir adapter sa routine beauté.

Après plus de 10 années de fidélité inconditionnelle à Clinique, je suis décidée à revoir ma routine de soin pour de nouvelles habitudes adaptées à mon âge, et non plus à la peau de mes 18 ans. J’ai toujours eu une peau à problème, mais mon erreur était de ne pas voir que la nature de ces problèmes à changer. À 18 ans les boutons étaient dûs à un excès de sébum. Aujourd’hui c’est la déshydratation qui est en cause.

Il était donc temps de changer ma routine, et c’est chose faite…

À suivre 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s